Edito 11 juin 2016

Ils sont devenus fous  :

Dans toute l’agglomération bordelaise, et jusqu’au bassin, les projets urbanistiques dont certains sont pharaoniques fleurissent à tout va sous les bottes de nos élus avec la merveilleuse complicité de ces jeunes technocrates qui considèrent la vie des gens à la manière dont un mauvais joueur d’échec considère ses pions.

Le projet d’un urbanisme créant des situations vivantes  où les individus pourraient se construire par sa relation aux autres, s’éloigne définitivement : villes dortoirs, rues réservées aux longues files d’automobiles,  gaz d’échappement, temples de la consommation, monde ennuyeux, délétère et misérable .

L’avenir de la métropole bordelaise est sombre. Très sombre.

Il est temps que les sans-voix, les humbles, les habitants de notre belle région, se réveillent :
si vous ne voulez pas être mangés à une sauce que vous n’aurez pas choisie, il est temps de vous manifester, de manifester vos exigences, de vous faire respecter par ces élus qui vous doivent leur aide concrète et non leurs fallacieux discours ! Debout !  Debout !
A ces tenants du pouvoir, dites :
Ça suffit ! Vous vous êtes moqués de nous trop longtemps, vous ne vous en moquerez plus longtemps !