Un document exceptionnel

OPPOSITION de la MUNICIPALITE à la loi de DENSIFICATION de 2012

Voici un texte qui date de 2012. Il s’agit d’une « note d’information »  de la municipalité sur La loi N°2012-376 du 20 Mars 2012, relative à la majoration de 30 % des règles de constructibilité. En 2012, la composition du Conseil municipal était quasiment identique à celle d’aujourd’hui, le maire n’ayant pas changé depuis 40 ans.

Ce document a été effacé des archives du site de la Mairie…un peu comme dans le célèbre roman de Georges Orwell, « 1984 » où le service des archives réécrit chaque jour l’Histoire en fonction des besoins du Pouvoir ?

Voici des extraits qui vous feront regretter l’année 2012 !

Page 5 : … « Dans l’optique de renforcer la protection de son environnement, la commune de Cestas a par ailleurs procédé au classement en espaces boisés à conserver de la majeure partie des zones naturelles (zones NC et ND du P.O.S)…. La préservation de ces paysages naturels de qualité constitue une des raisons de l’attractivité de la commune en terme d’habitat…
Il est donc évident sur un plan environnemental que la densification des constructions telle que préconisée dans cette loi du 21 mars 2012 va à l’encontre des orientations définies dans le P.O.S de la commune et reprises au niveau du SCOT de l’agglomération bordelaise… »

Page 6 : « Sur le plan de l’habitat et de l’aspect général de la commune :
Si, comme on l’a vu précédemment, l’application de cette mesure visant à densifier l’urbanisation est préjudiciable à la qualité de l’environnement paysagé de notre commune, c’est néanmoins sur l’aspect de la commune en terme d’habitat que les conséquences de cette loi risquent de présenter un impact majeur . »

Page 7 … « En ce qui concerne la densité des constructions, la commune de Cestas a volontairement fait le choix d’autoriser des densités moyennes en particulier dans les lotissements. Ainsi le COS et l’emprise au sol autorisés sont en général de 25 % afin de préserver une importante partie végétalisée sur les lots.
Telle que présentée, la loi de majoration des droits à construire, si elle devait s’appliquer à notre commune, conduirait à modifier considérablement le paysage urbain…. »

Page 9 : … « Ces surfaces de lots importantes étant justifiée par le fait que ces lotissements sont implantés géographiquement en limite extrême de la zone urbanisée de la commune et sont contigus à des espace naturels boisés classés en zone NC du P.O.S.
… De plus le dimensionnement important des parcelles a été retenu dans l’optique de conserver à ces lotissements, l’aspect des hameaux traditionnels de la lande girondine, sous la forme d’une grande parcelle supportant une seule maison d’habitation et ses dépendances au sein d’un airial boisé de pins ou de chênes. »

Page 15 : … « La commune de Cestas ne souhaite pas autoriser une densification urbaine dans les zones naturelles classées au P.O.S en secteurs NB, NC et ND.
Il s’agit au contraire de préserver le caractère forestier du territoire dont 70 % de sa surface est classée en zones agricoles voire en espaces boisés à conserver (2000 hectares cultivés et 6500 hectares de forêt) et ceci dans un souci de préservation de l’aspect villageois de la commune et de la qualité de son cadre de vie … ! »

ça va ça vient…

On peut à bon droit s’interroger sur le changement complet de position de la municipalité : les raisons du refus d’appliquer la loi par la municipalité en 2012 n’ont pas changé, les personnes physiques des dirigeants (municipaux) non plus…